Carnet de mission : Projet Éthiopie, Mission 2011 à Djibouti

Du 23 au 30 avril 2011, la section française d’Archivistes sans frontières envoie deux de ses membres à Djibouti à l’occasion d’un colloque international portant sur le patrimoine de ce pays de la Corne de l’Afrique, situé à l’ouest du golfe d’Aden : « Histoire et archives de Djibouti et de sa région : projets et enjeux ».

 
 
 

Colloque international à Djibouti « histoire et archives de Djibouti et de sa région : projets et enjeux »

 
 

Mardi 26 et mercredi 27 avril, 9H00-12H00 et 16H00- 19H00

Professeurs, archivistes et chercheurs djiboutiens, français, éthiopiens et yéménites vont tenter, à partir de l’état actuel des archives dans leur pays, de mettre en commun documents et sources de toutes sortes. Ils souhaitent développer des directions de recherches autour des nombreuses questions que pose la région au 19e et au 20e siècle : constructions politiques et structures sociales, identités religieuses, économies locales et coloniales (ports, chemin de fer et routes), migrations et cultures.

JPEG - 119.4 ko

Ce colloque est organisé par l’Université de Djibouti- Centre de Recherches de l’Université de Djibouti (CRUD), en partenariat avec l’IFAR, les Centres de Recherches Français de Sanaa (Centre Français d’Archéologie et des Sciences Sociales, CEFAS) et d’Addis-Abeba (Centre Français des Etudes Ethiopiennes, CFEE), les Universités de Sanaa, de Taiz et d’Addis Abeba, sur financement Fonds d’Alembert (France), Agence Universitaire Francophone (AUF), EMRAUD, EHESS (Paris) et Archivistes sans Frontières (ASF).

  Permalien      Poster un message     



 
 
 

Qui sont-ils ?

 
 

Ceux qui partent…

JPEG - 4.9 ko

Vincent Bouat est conservateur du patrimoine aux Archives nationales, section du Minutier central des notaires de Paris, où il est chargé des référentiels des bases de données afin de normaliser et optimiser l’accès aux 700 000 actes qui y sont analysés. Il est parallèlement responsable des cours de paléographie moderne à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil). Enseigne de vaisseau de réserve, il a pris part dans ce cadre à la mise en place d’un plan de classement des archives courantes et intermédiaires de l’État-major opérationnel de la Marine. Il a également œuvré au classement du fonds français de la Bibliothèque de littérature étrangère de Moscou et des archives de l’École française d’Athènes. Il participe enfin aux fouilles archéologiques de Sissi (Crète) menées par l’Université de Louvain. Archiviste paléographe et titulaire d’un DEA d’Histoire, il poursuit une thèse de doctorat portant sur l’histoire religieuse et politique du domaine Armagnac entre le XIIIe au XVIIe siècle. Trésorier de la Société de l’Ecole des chartes et membre de la section des archives centrales de l’Association des archivistes français.

JPEG - 9.8 ko

Laurent Ducol, Directeur des Achats Ernst & Young, en charge de la gestion des prestataires Archives au sein de ce Cabinet depuis septembre 2009. Entre 2006 et 2009, il est responsable du Service archives Ernst & Young, avec pour mission de structurer, rationaliser dans le cadre d’une démarche qualité (procédure, marketing, indicateurs et évolution continue), les différentes entités archives à l’issues du rapprochement des Cabinet Ernst & Young et Arthur Andersen. Après un service national comme chef de projet à la Direction des Archives nationales des Comores (1995 – 1996), il entre au Ministère des Finances et anime un projet de retraitement des fonds en vue de la préparation d’une base de données d’archives historiques. De 1999 à 2002, archiviste et administrateur de la SGGP (Public) en charge de la constitution, du suivi du reporting et de la documentation de dossiers de créances de l’Etat (450 M€). Record manager et responsable du Centre d’Archives intermédiaires de la Ratp (2002 – 2005). Titulaire d’un DEA d’histoire sur le commerce des soies et la présence française au Liban (1860 – 1920) et d’un DESS des Techniques d’Archives et de Documentation (Mulhouse 1995). Laurent Ducol est depuis le 18 mars 2010, Président de la Section des Archives Economiques et d’Entreprises.

… et celui qui reste

JPEG - 5.9 ko

Grégoire Champenois. Responsable du service Classothèque & Archivage au sein de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (Hauts-de-Seine). Titulaire du concours d’ attaché de conservation du patrimoine (2010) et du Master métiers des archives, culture à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (2004/2005). Entre 2007 et 2009, archiviste aux Archives nationales de la mémoire (Argentine) : mise en place et encadrement d’un groupe d’archivistes, classements de deux fonds, élaboration des magasins d’archives.

Webmaster du site Archivistes sans frontières, il a déjà tenu plusieurs blogs : La journée d’étude du 3 février 2010 « L’archiviste : chef de projet ? ». Le lancement du Groupe de travail sur l’externalisation des archives, 24 juin 2010. Archivistes, Ethiopie et Cie ! (mission d’ASF en Ethiopie), mars-avril 2010. VIIIe Congrès Archivistique du Mercosur à Montevideo en novembre 2009, en tant que Flying Reporter (Conseil International des Archives).

  Permalien      Poster un message     

 
|

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France