Carnet de mission : Projet Haïti, Mission 2014

1ers bilans de la mission Haïti 2014 envoyés en temps réel par Christophe Vigneron et Véronique Parmentier.
L’action d’Archivistes sans frontières-France (ASF-France) s’inscrit dans le cadre d’un programme de promotion de l’archivage en appui à la bonne gouvernance et au renforcement de l’administration, piloté par les Archives nationales d’Haïti.
La mission 2014 a pour tâche d’accompagner et de conseiller les archivistes haïtiens dans la sauvegarde, la protection et la conservation de leur patrimoine suite au séisme du 12 janvier 2010. La priorité à cette mission a été mise sur l’identification et le traitement des archives restées en l’état dans le bâtiment désaffecté du ministère de l’agriculture.

 
 
 
 

L’Etat civil

 
 

La gestion des documents d’Etat civil est pour les Archives nationales haïtiennes un élément clé parmi l’ensemble de leurs différentes missions, mobilisant un nombre important de personnes et de moyens...

La gestion des documents d’Etat civil est pour les Archives nationales haïtiennes un élément clé parmi l’ensemble de leurs différentes missions, mobilisant un nombre important de personnes et de moyens.
Les archives nationales reçoivent régulièrement les registres d’Etat civil en provenance des dix départements du pays, ainsi qu’il est prévu dans le code civil haïtien. Celles-ci traitent donc quotidiennement de nombreuses demandes de recherches sur des archives que l’on peut qualifier de courantes (les archives sur le site « Delmas 75 » vont de 1959 à nos jours). L’importance de cette tâche fait parfois passer en arrière plan et rend moins visible le travail et la mission principale de conservation des documents historiques.

L’expertise et la qualité du travail reconnues des AN dans ce domaine entraîne en effet qu’elles reçoivent la quasi-totalité des demandes d’extraits d’Etat civil du pays.
Afin de pouvoir répondre à la demande dans un délai acceptable pour l’usager et pour éviter à terme de mobiliser trop de personnel sur ces tâches sans en diminuer la qualité, les archives nationales se sont engagées dans un vaste et ambitieux projet de numérisation et de gestion électronique des documents d’Etat civil.

Le projet de numérisation concerne l’ensemble des registres conservés sur le site. Un circuit complet a été mis en place de l’enregistrement par code-barres du registre en passant par la prise de vue jusqu’à la saisie des métadonnées avec un contrôle de qualité des images. Chaque prise de vue d’une page de registre est découpée en autant d’actes qu’elle comporte et chacun est indexé selon les habituelles clés géographiques, chronologiques, typologie d’acte,etc...
Les images sont enregistrées sur serveur, qui est lui-même sauvegardé en plusieurs exemplaires sur disque dur externe en d’autres localisations physiques.

Ce projet doit à terme permettre de ne plus manipuler les registres papiers lors des demandes d’extraits. Actuellement le personnel des archives fait les recherches dans les registres papiers, puis retranscrit intégralement (et à l’identique) sur un modèle de saisie pré-établi en format texte, alimentant en même temps une gigantesque base de données. A long terme, cette base données s’agrandissant et la numérisation se poursuivant, il devrait donc être possible qu’une demande d’extrait soit traitée en quelques minutes, alors qu’il faut aujourd’hui parfois plusieurs semaines, notamment lorsque ces demandes viennent de province ou pour les haïtiens de l’étranger notamment.

Ces demandes génèrent cependant des revenus substantiels aux archives nationales, qui peuvent ainsi développer d’autres projets autour de la conservation des archives historiques et c’est donc bien un département essentiel de la politique archivistique haïtienne aujourd’hui.

JPEG - 41.7 ko
Correction des actes après saisie
JPEG - 46.3 ko
Salle de saisie des actes
JPEG - 18.8 ko
Code-barres
JPEG - 34.1 ko
Envoi des actes
JPEG - 51 ko
Saisie des métadonnées après numérisation

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France