Carnet de mission : Projet Éthiopie, Mission 2010

Sauvetage des archives de la Compagnie de chemin de fer djibouto-éthiopienne par Archivistes sans frontières

 
 
 
 

Fin de périple à Addis Abeba entre problème de vols intérieurs et irruption volcanique

 
 

Alors que les trois garçons terminent conditionnement des liasses, inventaire et rapport de fin de mission, nous partons découvrir le Nord de l’Ethiopie pendant une dizaine de jours. Au programme, le lac Tana, les chutes du Nil Bleu, trek dans le Parc National du Siemens, Gondar et enfin Lalibela. Malheureusement, notre équipée tourne court à Gondar où nous restons coincés plusieurs jours sans parvenir à rejoindre Lalibela.

A priori, les effets de l’irruption volcanique ont des conséquences sur les vols intérieurs éthiopiens. Nous regagnons Addis, sans avoir pris la mesure du chaos dans lequel est plongé l’espace aérien.

Nous restons donc bloqués 4 jours à Addis avant de finalement réussir à rentrer en Europe (Amsterdam) sur un vol test. Et afin de boucler un nœud ferroviaire, nous écrivons ce billet depuis un train bien plus confortable que le légendaire train du Négus et qui a le mérite de rouler, le THALYS entre Amsterdam et Paris….

En notre absence, les choses ont continué d’évoluer :

- nous avons reçu les commentaires de la NALE sur la dernière version du contrat de transfert. Les modifications ont été intégrées et nous avons mis en circulation une nouvelle version du contrat depuis Addis lundi 19 dans la journée ;

- lors d’une de nos interminables attentes au comptoir des compagnies aériennes pour tenter d’avoir des nouvelles d’un retour en Europe, nous avons eu l’occasion de croiser brièvement l’Ambassadeur de France qui nous a indiqué qu’il venait encore de discuter de la possibilité d’un accord de Djibouti avec le directeur général de la Compagnie.

Malgré l’arrêt sur le terrain de la mission de la Compagnie des Archivistes, les choses continuent de progresser et nous avons bon espoir que le transfert définitif à la NALE ne soit pas un rêve trop lointain.

La Cie des archivistes

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France