Éthiopie
 
 

La Compagnie du chemin de fer franco-éthiopien

 
 

La Compagnie du chemin de fer franco-éthiopien d’Addis Abeba à Djibouti est née en 1907 de la volonté de l’empereur Ménélik II d’ouvrir son pays vers l’extérieur et d’un accord interntional entre la France, la Grande-Bretagne et l’Italie, autorisant la première à reprendre la concession accordée par l’Éthiopie à une précédente compagnie. Alerté en 2005 sur la situation de ces archives, ASF-France a envoyé une première mission d’audit de deux membres à Dire Dawa en août 2006, grâce au soutien financier de l’ambassade de France en Éthiopie.

En 2010, 5 membres d’ASF-France ont pris part à une nouvelle mission de classement et d’inventaire en Ethiopie.
Le blog de la mission : Archivistes, Ethiopie et Cie !

Le rapport complet est sur l’espace réservé aux membres.

La ligne chemin de fer franco-éthiopien d’Addis Abeba à Djibouti est définitivement achevée en 1917, après 10 ans de travaux. Jusqu’au traité d’amitié franco-éthiopien de 1959, la compagnie reste une société de droit français, gérée principalement par des Français qui influent sur la vie du pays en créant de nombreuses institutions (Alliances françaises, lycée français, établissements sanitaires) et en provoquant la création d’une communauté francophone d’ouvriers et d’employés dotés de droits et avantages nouveaux pour le pays (droits syndicaux, action sanitaire et sociale).

En 1959, la compagnie devient une société de droit éthiopien, dont le siège social est installé à Addis Abeba et détenu à parts égales par la France et l’Éthiopie.

Suite à l’indépendance de Djibouti en 1977, les parts détenues par la France sont transférées au gouvernement djiboutien. Néanmoins, l’arrivée au pouvoir du Derg, les tensions géopolitiques de la région et le transfert de nationalité de la compagnie ont entraîné un rapide déclin de la compagnie qui se trouve aujourd’hui en grande difficulté. Sa concession à une société sud-africaine, la COMAZAR, a été annoncée en mars 2006.

ASF a été alertée sur la situation des archives de cette compagnie, majoritairement en français et conservées dans des locaux ne garantissant pas leur conservation, à la fin de l’année 2005.

Une première mission d’audit composée de deux membres d’ASF a été envoyée à Addis Abeba et à Dire Dawa en août 2006, grâce au soutien financier de l’ambassade de France en Éthiopie, afin de réaliser un état des lieux exhaustif et afin de rencontrer les différents acteurs susceptibles d’être impliqués dans le projet (compagnie, National Archives and Library of Ethiopia, municipalités, société civile). En mars et avril 2010, cinq membres d’ASF-France ont pris part à une nouvelle mission de classement et d’inventaire en Ethiopie.



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France