Carnet de mission : Projet Haïti, Mission 2014

1ers bilans de la mission Haïti 2014 envoyés en temps réel par Christophe Vigneron et Véronique Parmentier.
L’action d’Archivistes sans frontières-France (ASF-France) s’inscrit dans le cadre d’un programme de promotion de l’archivage en appui à la bonne gouvernance et au renforcement de l’administration, piloté par les Archives nationales d’Haïti.
La mission 2014 a pour tâche d’accompagner et de conseiller les archivistes haïtiens dans la sauvegarde, la protection et la conservation de leur patrimoine suite au séisme du 12 janvier 2010. La priorité à cette mission a été mise sur l’identification et le traitement des archives restées en l’état dans le bâtiment désaffecté du ministère de l’agriculture.

 
 
 
 

Les Archives nationales d’Haïti

 
 

Fondée le 20 août 1860, les ANH sont aujourd’hui l’une des plus anciennes institutions du pays...

En février 2011, Christophe et Véronique ont été reçus, le temps d’une visite de courtoisie, aux Archives nationales d’Haïti (ANH) par Jean-Wilfrid Bertrand, Directeur général et Jean-Kern Belizaire, Directeur technique alors qu’ils effectuaient un mission au ministère des Affaires étrangères. Trois ans plus tard, les archivistes d’AsF ont pu constater le chemin parcouru au niveau de la politique de sauvegarde du patrimoine haïtien et l’immense tâche de tri et de classement restant encore à accomplir tant dans ce bâtiment classé aux monuments historiques par l’institut de sauvegarde du patrimoine national (ISPAN) que sur l’ensemble du territoire.

JPEG - 38.3 ko
2011, des allées sans issue
JPEG - 55.3 ko
2014, on circule de nouveau entre les rayonnages

Fondée le 20 août 1860, les ANH sont aujourd’hui l’une des plus anciennes institutions du pays dirigées depuis plus de 30 ans par Jean-Wilfrid Bertrand. Elles fonctionnent de manière autonome sous la tutelle du ministère de la culture et de la communication. La mission principale des ANH est de collecter, rassembler, trier, traiter et protéger tous les documents de valeur administrative, légale, financière ou probatoire de l’État. La mission des ANH est donc de recevoir les documents produits par toutes institutions publiques (Présidence, Primature, Ministères, Sénat et Chambre des Députés, organismes départementaux et municipaux) dès lors qu’ils sont devenus inactifs. C’est ainsi que cette institution, au fil du temps, s’est mise à renfermer de véritables trésors depuis l’indépendance. Même si ceux-ci ne sont pas disponibles pour le grand public, les archives assurent tout comme en France la continuité et la transparence des actions de l’État pour les administrés et par là-même un renforcement de l’état de droit.

JPEG - 36.8 ko
2011, le travail de tri et de classement est immense
JPEG - 48.1 ko
2014, salle où est testée le « sans climatisation »

Avec le séisme, les ANH ont une « responsabilité » d’autant plus accrue dans ses missions. Il lui faut rassembler les archives des administrations éparpillés et envisager leur préservation dans des bâtiments permettant la bonne conservation et des conditions de travail adéquates pour les responsables des archives. L’urgence à agir est donc bien réelle pour rétablir une bonne gestion globale des archives qui était de plus lacunaire depuis plus d’un demi-siècle et qui a été aggravée avec le séisme. Même si le bâtiment des archives historiques a été l’un des rares édifices publics a ne pas être endommagé par les secousses du 12 janvier 2010, il n’en demeure pas moins que la mémoire des 60 dernières années est désormais en danger voir même perdue définitivement.

Dans un pays dépourvu de filière d’enseignement spécifique en archivistique, les ANH ont entrepris la mise en place de programmes de formation pour les agents en charge des archives dans les différents services publics. Ces actions font parties d’un plan plus vaste élaboré par les ANH (Programme de gestion des documents administratifs) qui permettra de rendre disponible de nouveau les archives aux institutions publiques. En effet après le séisme et la récupération dans les décombres de 70 à 80 % des documents papiers, souvent au caractère unique, le temps est venu de nettoyer, trier et inventorier afin de les mettre de nouveau à la disposition des administrations.

Les ANH tentent également de résoudre le délicat problème des conditions des conservations des archives tant dans le bâtiment historique que dans les différentes administrations réduit désormais à des bâtiments désaffectés (comme au ministère de l’agriculture) ou encore à des containers inappropriés. Il faut donc investir de nouveaux et/ou aménager des dépôts. Dans le bâtiment historique, des tests sont actuellement engagés pour obtenir un environnement adéquat dans les salles tout en prenant en compte les coûts financiers de fonctionnement. Ainsi, la climatisation très onéreuse et contraignante techniquement a été remplacée par un système permettant une circulation naturelle de l’air afin d’offrir une hygrométrie constante et une température stable en tout endroit du local. En fonction des résultats, ce système devrait être étendu à l’ensemble des magasins.

Une chose est sûre : les espaces disponibles, les compétences et les moyens humains manquent cruellement aux ANH pour pouvoir assurer toutes ses missions mais la motivation et la volonté de ses dirigeants est sans faille malgré toutes les épreuves traversées et encore à surmonter.

JPEG - 67.1 ko
2011, le bâtiment des ANH
JPEG - 45.5 ko
2011, visite de Christophe et Véronique aux ANH
JPEG - 50.4 ko
2014, retour aux ANH de Christophe et Véronique

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France