Carnet de mission : Projet Éthiopie, Mission 2010

Sauvetage des archives de la Compagnie de chemin de fer djibouto-éthiopienne par Archivistes sans frontières

 
 
 
 

Mardi 30 mars

 
 

Cette troisième journée commence par une nouvelle visite surprise à Asrat Mekonen (Directeur administratif et juridique de la Cie) afin de recueillir ses impressions sur le projet de contrat de dépôt que nous lui avions remis hier. Il nous indique qu’il n’a pas réussi à en parler avec son conseiller juridique et nous fait comprendre que nous perdons notre temps avec lui et que nous devons discuter directement des suites de la mission avec le directeur général de la compagnie. Selon la secrétaire de ce dernier, nous pourrons le rencontrer demain matin à son retour de Djibouti.

Une fois de plus, nous ne parvenons pas à nous faire ouvrir les sous-sols de la gare. Il semblerait que la clef ait disparue. Nous devrons attendre que la clef soit retrouvée ou la serrure changée.

En fin de matinée, nous procédons à la vérification des dossiers traités lors de la première mission. L’idée est bonne car les dossiers ont été dérangés et certaines indications de cotes ont disparues.

En milieu d’après-midi, nous débutons le tri des archives stockées dans l’ancien bureau du directeur de la compagnie. Nous parvenons en fin de journée à mettre de côté les archives à verser des archives à éliminer, sous un épais nuage de poussière noire, à la lumière des lampes frontales. Un premier aperçu confirme la valeur du fonds avec notamment des dossiers sur les emprises, des contentieux, incidents, déraillements, vols/police de la Compagnie, des dossiers de travaux, des archives décisionnelles (AG, CA), ainsi qu’un volume très important de dossiers de personnel.

En cours de journée, nous tentons de joindre M. Perron, adjoint du conseiller culturel, sans résultat. Il sera absent jusqu’à jeudi. On parvient cependant à obtenir un rendez-vous avec M. Cohen, le conseiller culturel de l’ambassade, demain à 11 heures, grâce à Eloi Ficquet. En espérant qu’il puisse nous aider à débloquer la situation du côté de la compagnie .Suite au prochain épisode….

La Cie des archivistes

Messages

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France