Carnet de mission : Projet Éthiopie, Mission 2010

Sauvetage des archives de la Compagnie de chemin de fer djibouto-éthiopienne par Archivistes sans frontières

 
 
 
 

Week-end pascal (vendredi, samedi, dimanche) en Éthiopie

 
 

Vendredi et Samedi : Addis – Ankober – Addis

Vendredi est férié en Ethiopie en raison des fêtes de Pâques il ne nous est pas possible de travailler dans les locaux de la Compagnie, celle-ci refusant de nous confier des clefs. Nous devons en effet toujours être accompagnés, que ce soit dans le bureau « Gerbal » ou à la gare…

Le prochain rendez-vous sera donc lundi matin pour LA réunion que nous espérons décisive entre la NALE et la Compagnie.
Nous profitons de ces trois jours de répit pour partir en balade, deux jours du coté d’Ankober au Nord, et une journée vers le lac du cratère de Wenchi, à l’Ouest. Paul, le mari de Cécile, nous a rejoint samedi soir.
Les balades sont variées et pittoresques, passant de la pluie diluvienne au soleil perçant. Des souvenirs de crevaison et d’enlisement de notre antique minibus viennent pimenter des paysages à couper le souffle.
Du côté d’Ankober, on pourrait facilement se croire en Asie du Sud-est en raison de cultures en terrasses. La végétation est luxuriante et le climat très humide. Nous en faisons d’ailleurs les frais, notre matinée de samedi étant perturbée par une brume épaisse et de fortes averses. Nous nous souviendrons longtemps de notre promenade au marché local, dans la boue et sous la pluie. Les étales à même le sol n’empêchent pas des échanges commerciaux intenses : nombreuses ventes d’agneaux en lien avec la fête de Pâques.

Dimanche : Addis – Cratère et Lac de Wenchi – Addis

Les paysages autour du volcan de Wenchi sont très différents. La piste qui nous y conduit traverse des plateaux de savanes arborées beaucoup plus sec que la vieille. Un grand soleil nous accompagne. Nous découvrons à l’intérieur du cratère un lac au milieu duquel se trouve une île. Nous nous y rendons en barque pour visiter une église du 14e siècle, malheureusement fermée. Elle a abritée les « arches d’alliance » lorsque les églises éthiopiennes ont été détruites. Déjeuner pittoresque où nous dégustons à notre tour l’agneau pascal accompagné du pain de bananes fermenté.

Ces trois jours ont été les bienvenues et nous permettent de repartir du bon pied pour notre dernière semaine à Addis.

Planning de la semaine

- lundi 10h : réunion à la Compagnie avec la NALE pour aboutir à un accord sur la convention de dépôt.
- Transférer les dossiers à traiter de la cave de la gare jusqu’aux bureaux administratifs. L’aide d’un chariot nous serait très utile et cherchons désespérément la traduction du mot « brouette » à cet effet.
- Terminer le traitement à Gerbal et organiser un transfert en voiture jusqu’aux bureaux administratifs.
- Mardi : RDV à 17h avec l’Ambassadeur de France, Jean-Christophe BELLIARD

La Cie des archivistes

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Comment participer ?
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent du bénévolat des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France